top of page
Exopistion photographique

Je vous retrouve au Théâtre Jardin Passion 
(39 rue Marie Henriette 5000 Namur) à partir du 26 mars pour vous partager une première exposition de "ID."

"ID."
L'identité dans tous ses états

Exploration photographie sociale et artistique

Devient : "L'origine des Rôles"

Quoi?

Depuis plusieurs années, à travers le travail de l'autoportrait, je questionne mon rôle dans mon univers émotionnel, professionnel, familial et social. 

J'essaie de comprendre l'origine de mon existence afin d'habiter ce monde et d'agir avec justesse.

Nous sommes des êtres sociaux, en relation les uns avec les autres, incarnant des rôles en perpétuel mouvement. Je questionne ces rôles en identifiant nos archétypes, nos histoires, notre fonctionnement de pensées et notre ADN psychique identitaire. 

 

A travers cette exploration photographique, j'entame un travail artistique de symbolisation* de notre époque. J'encourage le questionnement profond de nos expériences, de nos choix et de notre histoire.

Par mon travail de mise en scène photographique, j'invite les protagonistes (spectateurs, acteurs, collaborateurs) à entrer dans la fiction et le récit de l'humanité. Une invitation au voyage dans les profondeurs de l'identité. Une quête de sens, propre et figuré.

Par mon travail de création photographique en technique de surimpression d'images, je tente de répondre aux question suivantes : 

  • Est-il possible d'influencer nos représentations imaginaires, individuelles et collectives? 

  • Est-il possible d'influencer nos émotions en créant des images symboliques et libérer nos mémoires de nos traumatismes ( y compris les bouleversements sociaux)?

"L'origine des Rôles" interroge nos mythes, nos croyances, nos pensées, notre culture et notre environnement. 

Comment?

  1. Une rencontre et réflexion sur l'origine du.des rôles du.des protagonistes

  2. Un travail de symbolisation  et de projection 

  3. La réalisation

  4. Le travail en post-prod 

  5. Le partage 

*je traduis en création photographique les imaginaires, les récits imaginaires et les symboles.

"La mère et la putain" 2023
exploration - photographique - sociale-artistique-

"Je suis une femme, j'ai l'impression d'avoir passé avec mes ancêtres féminines un contrat de loyauté qui m'empêche de sortir de ma condition, cette condition en dualité, qui oppose la mère à la putain, les fantômes des mœurs d'antan hantent mon histoire. J'ai du mal à trouver ma place, je culpabilise dès que je veux réussir là où les femmes de ma généalogie ont échouées. 

Je culpabilise dès que je souhaite me faire entendre, me faire voir et rendre justice. 

Suis-je condamnée à perpétuer ces clichés? 

En pleine nature, je m'expose, j'expose mon statut et espère me libérer. 

Est-ce que ces deux figures féminines un jour pourront se rencontrer, se regarder et pardonner? 
Est-ce que la corde sociale qui étrangle les mères et les emprisonnent pourra être coupée? 

Est-ce que le fantasme de la putain docile finira par s'évaporer? 

Un retour à l'originel, au creux d'un lit de rivière, j'imagine être autre. 
J'imagine un retour à l'équilibre, un espoir que les regards changent et évoluent."

"Suivre l'inspiration n'est pas évident lorsque l'on est parent solo, lorsque les tâches s'accumulent plus vite que les feuilles en automne. 
Alors je compose avec cette réalité qui me plonge souvent dans un regret de maternité, profond, honteux ... encore cette honte qui me colle à la peau, 


La honte de ne pas y arriver malgré tous les sacrifices, la honte de ressentir ce regret et ce rejet. 
La honte de penser l'impensable et de retenir l'irréversible. 

Cette photo est venue à moi parce que je l'ai provoquée, parce qu'elle avait trop attendu "le bon moment". 
Je ne savais pas comment faire, alors j'ai laissé faire et j'ai suivis le courant. 

Je suis effrayée et admirative quand je regarde cette photo, elle me provoque des émotions contraires qui sont difficiles à digérer, j'y vois tellement de résonance avec cette emprise dont je peine à me sortir, cette manipulation qui me maintient dans l'illusion,  ces croyances limitantes, l'héritage des femmes de ma généalogie. 

J'y projète le courage et la force qui sont les piliers de cette évolution artistique et humaniste, la résilience, la justesse. 

Est-ce que je suis en train de rétablir la justice? 

Le regard de mon enfant perce le mystère de mon histoire .. 

Que provoque cette image en vous? 
Entendez-vous son secret? 
Y voyez-vous le danger du sacrifice?"

"Le sacrifice" 2023
Photographie-Artistique-sociale
"Ombre et Lumière" 2022
Art Photo-thérapie-Namur-Kimombreluz
Art Photo-thérapie-Namur-Kimombreluz-6
Art Photo-thérapie-Namur-Kimombreluz-7
"Le fantôme" 2023
Art Photo-thérapie-Namur-sansidentitéFantôme

"Nous sommes tous habités par les fantômes de notre passé, celui de notre existence et celui hérité de nos ancêtres. Certains passés fabriquent plus de fantômes que d'autres et notre identité est comme hantée, effacée, brouillée, déformée. 

Dans mon travail d'exploration photographique, j'écoute toutes les voix, audibles, secrètes, bruyantes, murmurantes, qui veulent se faire entendre et je suis leur inspiration. Le visage qui s'efface, comme tous les adoptés, les exilés, les abandonnés qui peinent à se reconnaitre, qui cherchent les origines de leur existence. 

Dans cette oeuvre j'exprime la déformation que provoquent les fantômes de nos ancêtres, des fantômes dont on ne comprend pas la langue mais qui s'expriment malgré nous à travers nous. On est comme des marionnettes manipulées par des forces invisibles, ressentant des débordements émotionnels incompréhensibles. 

Mon fantôme est le secret inaudible, inavouable de mon ancêtre et cette névrose de classe qui hante mes réussites et me fait vivre un cercle vicieux d'échecs."

"La Honte" 2023

"La honte est un sentiment que l'on se transmet, de manière invisible, de génération en génération. 
Ma honte est invisible. 

Elle concerne ma maternité et ma difficulté à m'intégrer dans ce monde. 

Je la mets en scène et l'imprime dans une image. 
À la manière de Jodorowsky, je provoque une guérison

J'y projette un visage caché, comme un deuil impossible à faire?

Un voile noir, une robe noire, celle de ma grand mère? 
Une poupée, un enfant non désiré? Un statut à rejeter? 

Dans cet environnement abandonné, fracturé, brisé, 
Mes vieilles photos, mes ancêtres sur le sol, comme jeté là, sans considération.
J'ai longtemps nié mon histoire et pour éviter de blesser j'ai tu, 
La photographie me redonne cet espace de la parole par la lumière, du récit et de la visibilité.

Un soldat? Drôle de coïncidence dans cette ancienne poudrerie ...
Est-ce en lien avec le manque de tata Odette? 

J'y projette ma désolation et mon manque de communication, 
Mon regard semble chercher de l'aide, des réponses, de l'affection, 
Il y fait froid dans cette image, il y règne  une nostalgie que le noir et blanc accentue."

Photographie-sociale-artistique
"Le miroir" 2023
Photographie-sociale-Photographie d'art

L'origine, 
Je cherche l'origine de mes maux, 
Une photo sur mon bureau, de qui ? Je ne le sais pas, pas de légende, pas de date ... une ressemblance avec ma fille, c'est uniquement ce qui me saute au yeux. 

Il y a des secrets inaudibles et pourtant j'ai l'impression qu'on les a murmuré au creux de mon oreille, 

Je continue de chercher, dans des ressemblances, au détour d'un miroir, je cherche des correspondances et des informations.

"Je suis comme je suis" 2024

" Je me rappelle quand j'étais petit, ma maman me disait souvent qu'il fallait vivre et être heureux pour ce que l'on a, même si on n'a pas grand chose. Je suis comme ça, j'aime rire, j'aime les gens, j'aime la vie.

 

Tu vois aujourd'hui les jeunes ils ont pleins de choses mais pourtant ils s'ennuient et ne sont pas heureux.

 

Moi je dis toujours qu'il ne faut rien regretter, dire les choses.

Accepeter les autres comme ils sont et profiter de la vie tant qu'elle est là.

 

Je suis comme ça, je suis comme je suis.

Quand je regarde cette photo, je replonge dans mes souvenirs d'enfance, je me vois petit garçon, curieux et joyeux, ça me fait du bien."  

 

 

 

 

 

 

 

Exploration-photographique-sociale-artistique
"L'Ophélie sacrifiée" 2024
Art Photo-thérapie-Namur

"Je te suivrai, 

Au bout de la nuit, jusqu'à l'aube incertaine,

 

J'irai cueillir et récolter, 

Dépendante amoureuse, 

Je serai sacrifiée, 

Identité confuse, 

Celle qui me noie dans l'autre, 

Qui ne souhaite plus faire, 

La part des choses, 

Je suis une Ophélie, au bord de la folie, 

Qui souhaite sur l'autel, 

Etre sacrifiée, 

Donnée aux ombres de mon bien aimé"

"Désiramour" 2024

Désiramort d'amours à cœurs ouverts

Aveux d'amour désirs et noeuds... castrés

Desiramours

Du lien sacré, fissures multiples

Trop avouées

Dialogues d'amours à têtes tronquées

 

Outil jouisseur emasculée

Profond désir trop mal compris

À toi ma fracassée, je t'ai aimé

Image violente, douces pensées

Fleur féminine, bien malaxée

As tu senti cette vérité

De tout l'amour communiqué ?

Ai je reçu où échangé

Ce que les liens nous ont ôtés

Amour à mort, désirs boiteux

Désirs d'amour, éternité

Exploration-photographique-sociale-art
"Démoniaque" 2024
 Photo-thérapie-Namur

" Je ressens parfois des émotions si intenses que mes pensées sont noires et démoniaques, 

Pour échapper à ces sensations, je prie pour que la mort vienne me prendre, 

Je prie les démons de me sortir des enfers, 

Je sens le feu me déchirer les entrailles, 

Je supplie la lumière, 

D'éclairer mes mémoires, 

Je suis une sorcière, une marginale que l'on montre du doigt, 

Certains chuchotent sur mon passage, 

Ils crient, ils hurlent, ils me piétinent de leur voix, 

Qu'ai-je encore hérité cette fois? 

De quelle mémoire, de quelle vie s'agit-il? 

Cette oppressante envie de mourir ne vient pas de moi, 

Mes démons se cachent dans ces bois, ils sont prêts à me sauter à la gorge ... 

Faut-il m'interner? 

Faudrait-il m'hospitaliser pour éviter le drame? 

Me mettre sous médicament pour calmer cette puslion qui me pousse vers la mort? "

"Le Royaume de Violaine" 2024

Il était une fois une petite princesse fort appréciée de tous dans son royaume. Sa beauté n’avait d’égal que sa gentillesse et sa bonté. Soucieuse de plaire au plus grand nombre, elle s’efforçait de toujours faire de son mieux et faisait chaque jour la fierté de ses parents, le roi et la reine. La petite princesse était promise à un grand destin. Le moment venu, elle règnerait sur tout le royaume. Cet avenir somptueux la rendait chaque jour un peu plus heureuse. Plus elle grandissait, plus elle imaginait de ce qu’elle pourrait accomplir pour faire le bonheur de ses sujets et perpétuer l’harmonie du royaume. Elle ne cessait de penser au moment où son rêve deviendrait enfin réalité. Un jour, un jeune prince se présenta au château pour demander la main de la princesse. Dès le premier regard, elle sentit quelque chose de différent. De nombreux prétendants étaient déjà venus la courtiser, mais aucun n’avait encore retenu son attention car, comme toutes les princesses, elle attendait que son cœur vacille à l’arrivée du grand amour. A partir de ce jour, le prince et la princesse ne se quittèrent plus. Lors de leurs longues promenades, leurs éclats de rire résonnaient dans tout le palais. Leur complicité et leur affection ne faisaient aucun doute, ils étaient faits l’un pour l’autre. Leur mariage fut éblouissant, tous les royaumes voisins virent célébrer l’union de la princesse et de l’élu de son cœur. Quelques mois plus tard, la princesse donna naissance à un magnifique garçon, puis à un deuxième. Elle en était désormais persuadée, son bonheur était total et sa vie était telle qu’elle l’avait toujours rêvée : douce, sereine et entourée de ceux qu’elle aimait. La princesse se voyait confier de nombreuses missions diplomatiques auprès des royaumes voisins. Sa bienveillance et son ouverture sur le monde l’avaient naturellement désignée au sein de la famille royale comme la personne idéale pour le maintien et la garantie des liens amicaux avec les dirigeants voisins. C’est ainsi qu’elle fit la connaissance d’une autre princesse, elle aussi destinée à régner sur des terres limitrophes. Également mariée et maman de trois beaux enfants, elles avaient de nombreux points communs et d’innombrables sujets de discussion. L’entente entre les deux princesses fut immédiate et elles ne ratèrent jamais une occasion de passer du temps ensemble. Rapidement, elles devinrent de véritables confidentes l’une pour l’autre et tous admirèrent cette amitié intense et sincère, qui ne cessait de s’amplifier au fil des mois. La jeune princesse se sentait de plus en plus épanouie aux côtés de cette amie tombée du ciel. Mais un jour, elle commença à se poser des questions, étonnée de voir son cœur se serrer dès qu’elle devait s’éloigner de son amie. Elle se sentait à la fois désorientée et dépassée par les sentiments qui l’envahissaient quand elle était avec elle. Sa raison lui soufflait de prendre ses distances et de freiner cette affection. Mais de l’autre côté, son cœur lui implorait de continuer. La petite princesse, pourtant d’ordinaire si posée et réfléchie, était complètement perdue. Elle fut tout simplement incapable de réfréner ses sentiments et découvrit non sans surprise qu’ils étaient partagés. Lorsqu’elles échangèrent leur premier baiser, la petite princesse sut que sa vie venait de basculer. Plus rien ne serait jamais comme avant. Tout son monde, toute son existence vola en éclat. Lorsque l’amour entre les deux princesses fut révélé au grand jour, les familles royales entrèrent dans une colère noire. Elles se sentirent trahies et dupées par cet amour dissimulé en amitié. Afin de préserver leur image, les deux familles interdirent tout contact entre les princesses. Jamais, dans ce monde, une princesse n’avait aimé une autre princesse. Même Disney n’y avait jamais pensé. Quelle souffrance pour les jeunes princes bafoués et leurs enfants, quel affront ! Les deux princesses tentèrent de vivre l’une sans l’autre, soucieuses de préserver leurs familles et leurs royaumes. Cependant, l’imposture fut de courte durée. Les deux princesses savaient désormais ce qui les animait et ce qui les rendait vivantes. Un matin, elles s’échappèrent et partirent s’installer sur une terre neutre, à l’abri de toute influence royale. Elles renoncèrent ainsi à leurs rêves de petites filles. Jamais elles ne règneraient sur leurs royaumes. Leurs chemins, pourtant tout tracés depuis leur enfance, venaient de dévier pour une destination inconnue. Elles le savaient, le bonheur serait là, au bout du chemin, tant qu’elles seraient ensemble. En quelques mois, elles bâtirent un foyer doux et chaleureux. Leurs enfants, à qui elles avaient transmis leur ouverture d’esprit et leur bienveillance, acceptèrent la situation et n’hésitèrent pas à affirmer leur soutien aux deux princesses. Contrairement à ce que tous craignaient, ils s’adaptèrent très rapidement à cette vie partagée entre les royaumes de leurs pères de celui de leurs mères et s’épanouirent au sein de cette nouvelle grande famille. Bientôt, d’autres familles, admiratives de leur courage et de leur force, virent s’installer auprès d’elle. A leur grand étonnement, elles servaient d’exemple à de nombreuses personnes qui savaient qu’ici, chacun était libre d’être lui-même. Elles édifièrent un empire prospère et resplendissant et avant qu’elles n’aient pu s’en apercevoir, plus personne ne voyait en elles les deux jeunes princesses reniées. Elles étaient devenues deux reines fortes et aimées de leur peuple. Fières de ce qu’elles avaient accomplies, elles se félicitaient d’avoir su casser les codes et moderniser ce qui aurait pu être un conte de fée parmi tant d’autres. Et comme dans toute histoire qui se respecte, elles vécurent heureuses, mais n’eurent pas beaucoup d’enfants. Parce que, quand même, à elles deux, elles en avaient déjà cinq !

Exploration-photographique-sociale-artistique
"Etiquetée" 2024
Photographie-sociale-Photographie d'art

" Tu es nulle, tu n'y arriveras jamais, mauvaise fille, mauvaise mère, inculte, sorcière, tu es trop négative, trop dur, pas assez, trop fragile, dépressive, tu ne réussiras pas, tu es une mauvaise comédienne, pas une artiste, tu n'es rien, t'es complètement folle, tu finiras seule, tu ne sers à rien... 

Allez vous faire FOUTRE avec vos étiquettes, je serai celle que je veux, peu importe ce que vous avez décidé pour moi, 

Je décide de ma vie, 

je décide JE DÉCIDE, 

Je construirai mon identité dans mes apprentissages ,dans ma liberté, dans mon savoir faire et mes expériences, 

Je sors de vos cases, détache les étiquettes et file vers l'épanouissement."

"Naitre pour mourir" 2024

"On croit que c'est facile, on ferme et on s'en va pour une histoire plus tranquille,

 

Et on se réveille un beau jour avec des regrets, des rancoeurs.

On n'oublie jamais rien, on vit avec.

 

Rien n'arrive au hasard, le temps passe, nous restons à attendre sur le quai le train suivant ou au contraire, nous partons avant son arrivée, le coeur meurtri.

Bercé d'illusions, il continue à avancer vers l'inconnu, il quitte sa zone de confort, perdu et confiant à la fois.

 

Il sait sans savoir."

 

♡ Meredith

Exploration-photographique-sociale-artistique
"La mécanique familiale: les naissances" 2024
Lafabriquefamiliale-web.jpg
Les explorations
"La mécanique familiale: les unions" 2024
lerefussacrificiel copie.jpg
"Les trois grâces " 2024

Les plus: croquis, coulisses et images supplémentaires 

Outils et Techniques:

 

​J'ai mélangé plusieurs approches pour la construction du protocole d'exploration dont les techniques du portrait photographique, le jeu de rôle, la projection symbolique, les bases de l'analyse transgénérationnelle (secrets, fantômes, mythes, névroses de classe, tabous culturels et histoire) les techniques de mise en scène et la catharsis.

 

La photographie mise en scène : riche de mon expérience de 20 ans dans le théâtre, j'utilise mes acquis, mes contacts/ressources dans le milieu, mon intelligence scénique et ma capacité à raconter avec pertinence des histoires pour vous proposer cette approche dans laquelle on soignera l'environnement, on trouvera ou construira des décors, des costumes, des accessoires, afin de permettre le jeu de rôle et de construire une image reflétant tout le monde symbolique de la personne qui questionne son.ses rôles (voir influence et inspirations) 

 

La photographie socio-artistique: c'est un mélange de portrait social/photographie sociale et de surimpression d'image, qui est ma patte artistique et que je souhaite rendre accessible à toutes personnes curieuses de questionner son identité (voir influence et inspirations) 

Influence et inspiration:

Je suis depuis longtemps les artistes photographes Jeff Wall et Gregory Crewdson pour leur travail de mise en scène photographique, c'est une inspiration pour ce projet autour de l'identité. Je viens du milieu théâtral et mon univers est emprunt de dramaturgie, de décor, d'imagination, de construction de personnages, d'histoire racontée, de transmission de savoir et surtout de catharsis. Je trouvais pertinent d'utiliser cette méthode pour explorer l'identité afin de provoquer chez le.a photographié.e et le.a spectateur.rice un mouvement de vie à l'intérieur de l'être qui pousse au questionnement critique de la construction identitaire. Cette manière d'aborder la photographie permettra à tous les protagonistes de pouvoir se situer dans le récit du soi, de regarder schémas et croyances, de percevoir les biais cognitifs de nos "personnalités, les manquements et les connaissances acquises. Les images et leur mise en scène seront comme des révélateurs d'émotions, des leviers d'affects et des boosters de sensations.

La surimpression ou double exposition a, dans mon travail artistique, une grande importance. J'aime travailler avec ces doubles sens, ce mélange d'images et d'univers qui nous permettent de (faire) voir l'invisible, l'inimaginable, l'innommable, l'essentiel et l'émotionnel. On retrouvera tout au long de mes explorations cette touche personnelle artistique et esthétique qui laisse entrevoir mes fenêtres de perceptions, ma poésie, mon histoire et mes valeurs. Je mettrai cette approche personnelle au service des explorateurs.rices afin de susciter un impact positif et donc en partie thérapeutique des explorations.

Art Photo-thérapie-Namur-Woodman Francesca
Art Photo-thérapie-Namur-JWall
Art Photo-thérapie-Namur-JR
Art Photo-thérapie-Namur-Woodman Francesca
Art Photo-thérapie-Namur-Joana Choumali
Art Photo-thérapie-Namur-Gregory Crewdson
Art Photo-thérapie-Namur-Lee Jeffries
Art Photo-thérapie-Namur-Gregory Crewdson
Art Photo-thérapie-Namur-Philippe de Gobert
Art Photo-thérapie-Namur-Jeff Wall
Art Photo-thérapie-Namur-Woodman Francesca
Art Photo-thérapie-Namur-Gregory Crewdson
Explorations précédentes :
"Remords et oubli" Exploration photographique

"Remords et oubli" Exploration photographique

Exploration - 2016

"Remords et oubli"

"Remords et oubli"

Exploration - 2016

"Remords et oubli"

"Remords et oubli"

Exploration - 2016

"Solitude"

"Solitude"

Exploration - 2013/2015

"Solitude"

"Solitude"

Exploration - 2013/2015

"Solitude"

"Solitude"

Exploration - 2013/2015

"Solitude"

"Solitude"

Exploration - 2013/2015

"Solitude"

"Solitude"

Exploration - 2013/2015

"Femme Sauvage et Sorcière"

"Femme Sauvage et Sorcière"

Exploration - 2013/2015

"Femme Sauvage et Sorcière"

"Femme Sauvage et Sorcière"

Exploration - 2019/2021

"Femme Sauvage et Sorcière"

"Femme Sauvage et Sorcière"

Exploration - 2019/2021

"Femme Sauvage et Sorcière"

"Femme Sauvage et Sorcière"

Exploration - 2019/2021

"Femme Sauvage et Sorcière"

"Femme Sauvage et Sorcière"

Exploration - 2019/2021

"Peau"

"Peau"

Exploration - 2017

"Peau"

"Peau"

Exploration - 2017

"Peau"

"Peau"

Exploration - 2017

"Peau"

"Peau"

Exploration - 2017

"Peau"

"Peau"

Exploration - 2017

"Vie-Via !"

"Vie-Via !"

Exploration - 2017/2018

"Vie-Via !"

"Vie-Via !"

Exploration - 2017/2018

"Vie-Via !"

"Vie-Via !"

Exploration - 2017/2018

"Vie-Via !"

"Vie-Via !"

Exploration - 2017/2018

"Vie-Via !"

"Vie-Via !"

Exploration - 2017/2018

"Et demain?"

"Et demain?"

Exploration - 2015/2016

"Et demain?"

"Et demain?"

Exploration - 2015/2016

Art Photo-Namur-"Et demain?"

Art Photo-Namur-"Et demain?"

Exploration - 2015/2016

"Et demain?"

"Et demain?"

Exploration - 2015/2016

"Et demain?"

"Et demain?"

Exploration - 2015/2016

"Folie et abstraction"

"Folie et abstraction"

Exploration - 2016

"Folie et abstraction"

"Folie et abstraction"

Exploration - 2016

"Folie et abstraction"

"Folie et abstraction"

Exploration - 2016

"Folie et abstraction"

"Folie et abstraction"

Exploration - 2016

"Folie et abstraction"

"Folie et abstraction"

Exploration - 2016

"Folie et abstraction"

"Folie et abstraction"

Exploration - 2016

bottom of page